L’Ayurveda Maharishi

L’Ayurvéda [littéralement science (veda) de la vie (ayus)] est la médecine traditionnelle indienne reconnu par l’OMC, l’Organisation Mondiale de la Santé, comme étant le système naturel de santé, le plus ancien et le plus éprouvé connu à ce jour. Son origine remonte à la civilisation védique de l’Inde ancienne. Il est toujours très largement utilisé en Inde et de plus en plus à travers le monde.

Malheureusement durant les siècles d’occupation de l’Inde les institutions ayurvédiques n’ont pas été officiellement soutenues. Elles furent toutes activement supprimées et une importante connaissance tant clinique que théorique fut alors perdue ou devint inaccessible. L’efficacité de l’Ayurveda devint alors limitée, puisque les praticiens n’utilisaient plus ses approches de manière complète. Un renouveau récent, prenant en compte toutes les approches de l’Ayurveda telles que décrites dans les textes classiques, est connu sous le nom d’Ayurveda Maharishi. Ce renouveau a pris son essor sous l’impulsion de Maharishi Mahesh Yogi en collaboration avec les plus éminents médecins ayurvédiques. Maharishi a, depuis une trentaine d’années, le plus oeuvré à la restauration de l’Ayurveda dans toute sa pureté et son efficacité. Avec le concours des grands Vaidyas (médecins ayurvédiques) de l’Inde moderne, il lui a redonné sa pleine dimension et retrouvé son efficacité originelle. L’«Ayurveda Maharishi » est synonyme de qualité et de recherche de perfection.

L’Ayurveda Maharishi est aussi appelé « Approche védique Maharishi de la santé ». Il comporte une série d’approches qui couvre tous les aspects de la vie : esprit, corps, comportement, environnement. Il apporte la connaissance pour vivre spontanément en accord avec la nature, pour créer et maintenir l’équilibre dans la physiologie et vivre naturellement en bonne santé.

L’Ayurveda distingue trois principes fondamentaux, appelés « doshas » en sanscrit : « vata » (le mouvement), « pitta » (la digestion et le métabolisme) et « kapha » (la structure), qu’on retrouve à tous les niveaux du corps humain. Il est essentiel, pour être en bonne santé, de maintenir l’équilibre des doshas.

Un des principes fondamentaux de l’Ayurveda souligne l’importance pour une santé totale de vivre dans un état d’équilibre physiologique. La technique de Méditation Transcendantale de Maharishi établit directement la physiologie dans un état d’équilibre et de bien-être. Elle permet ainsi à chacun de jouir d’une meilleure santé, d’agir avec une plus grande efficacité et de réussir ainsi sa vie :

  • «Yogastha kuru karmâni» – «Etabli dans l’Etre, accomplis l’action».
    Evitez de souffrir en contactant votre Etre intérieur source d’équilibre et de félicité :
  • « Heyam dukham anâgatam» : évitez le souffrance avant qu’elle ne vienne.

Institut Ayurveda-Guadeloupe
Z.I. Jarry
97122 Baie-Mahault

Tél : 0590 99 99 99
http://ayurveda-guadeloupe.fr

La Suisse reconnaît la médecine ayurvédique

L’Ayurvéda – science de la vie en sanskrit – connu comme le système de santé naturelle de l’Inde ancienne, a beaucoup gagné en popularité ces dernières années en Suisse comme ailleurs. Afin d’établir sur des bases solides l’agrément des professionnels de santé se référant à des médecines traditionnelles, à la demande du gouvernement helvétique, un atelier d’experts en médecine ayurvédique et autres disciplines (médecines chinoise ou européenne, homéopathie, etc) a travaillé à la définition des profils de compétences qui seraient potentiellement validés par un diplôme de l’enseignement supérieur.

Comme suite à ce travail de l’OrTra MA, (Organisation du monde du travail de la Médecine Alternative), la Suisse devient le premier pays au monde (après l’Inde) à intégrer l’Ayurveda dans son système de santé et à sanctionner son cursus d’études par un diplôme d’état. La première session d’examens s’est tenue en novembre 2015, la seconde en avril 2016 ; les suivantes sont prévues pour novembre 2016, mars 2017, etc. Le naturopathe Philippe Mercanton, de l’Institut Maharishi Genève, est l’un des tout premiers diplômés romands en médecine ayurvédique.

 

snapshot MMY et Triguna 2

La reconnaissance de l’efficacité de l’Ayurvéda doit beaucoup à l’immense travail de restauration des connaissances issues du Véda que nous devons au sage indien Maharishi Mahesh Yogi. Dès les années 70, en collaboration avec quelques-uns des plus grands gardiens de cette tradition ainsi qu’avec des médecins et chercheurs occidentaux, il a largement contribué à son renouveau dans un contexte scientifique. Ce travail spécifique constitue l’Ayurvéda Maharishi, une approche scientifique de la santé fondée sur la conscience.

Réf: https://mtgeneve.wordpress.com/2016/06/01/la-suisse-reconnait-la-medecine-ayurvedique/